Ce site utilise les cookies pour améliorer le service et l’expérience utilisateur. Si vous décidez de continuer la navigation nous considérons que vous acceptez leur usage. Autres renseignements

MisterJump - Centre de Plongée Ustica

ACTUALITÉS ET ÉVÈNEMENTS

SOYEZ INFORMEZ DE TOUTES NOS NOUVEAUTÉS

Revenir aux actualités

Ustica - L’AVENTURE DU CINEMA SOUS MARIN - 1/4 jullet 2017

L’AVENTURE DU CINEMA SOUS MARIN
Ustica, 1-4 Juillet 2017
by
Pippo Cappellano et Marina Cappabianca             


4 soirées de projection, films, photographies et anecdotes surprenantes pour raconter 100 ans de cinéma sous marin.
C’est en 1916 que les États Unis sortirent en salle le premier long métrage inspiré  du roman d’aventure de Jules Verne, 20000 lieux sous les mers. Pour la première fois les spectateurs pouvaient “voir” sur un écran de cinéma, les merveilleux fonds des Bahamas et la richesse de leur vie sous marine. Cependant fidèle au livre original, le film représente aussi de terribles montres sous marins que les protagonistes affrontèrent avec un courage incomparable.
Revoir aujourd’hui ces toutes premières images et de nombreuses qui suivirent peut faire sourire, mais le récit de cette grande aventure est extraordinaire. C’est grâce à ces pionniers courageux, inspirant d’entières générations, que nous avons appris non seulement à connaitre les océans mais aussi à les respecter.
A l’origine. Le cinéma du début du siècle nous rappelle aux profondeurs marines. Georges Méliès, avec son cinéma fantastique, reconstruit en studio un premier film court inspiré de 20000 lieux sous les mers. Se sont finalement les frères Williamson aux États Unis qui donneront le départ de cette aventure en inventant un système ingénieux pour filmer sous l’eau.
Durant l’entre 2 guerres Hass et Jacques Yves Cousteau, chacun de son côté mais dans la même direction, réaliseront la première révolution qui permettra d’aller sous l’eau à la découverte d’un nouveau monde; et de filmer le monde sous marin en respirant en toute autonomie, s’affranchissant des équipements encombrants du scaphandrier. Ils posèrent ainsi les bases d’un nouveau langage pour raconter cet environnement encore inconnu.
Le syndrome Cousteau. Dans la lancée du succès international de Cousteau, l’image du chercheur qui raconte ses explorations sous marine à travers ses films contamine tous ceux qui partagent cet esprit d’aventure et crée une nouvelle génération de documentaristes.
De Jaws à Planète bleu. L’aspect mystérieux de l’océan prend le pli du thriller et des films d’horreur, suivant un filon à grand succès dans les années 70. Les animaux sous marins sont alors représentés comme des monstres à affronter. Cependant ce point d’orgue signera aussi un virage, déjà lors de la décennie suivante, le cinéma devient l’instrument du récit d’une nature non seulement amicale mais à protéger et sauver.
 
 Pippo Cappellano
Journaliste, réalisateur et auteur de documentaires, il commence son travail à la fin des années 60. Il a dirigé et produit différentes séries à succès pour la RAI sur l’exploration marine et l’archéologie sous marine. Il a réalisé plus de 300 documentaires à travers le monde sur des thèmes tel la nature, la science et l’histoire. Pour ses travaux de recherche, il a reçu le « Trident d’or » en 1983 et est Vice Président de l’académie internationale des sciences techniques sous marine depuis 2013.
 
 Marina Cappabianca
Productrice, auteure et réalisatrice de documentaires naturalistes et historiques. Elle a coordonné des co-productions internationales avec des partenaires tel la Dicovery, National Geo, WGH Nova, WDR et ZDF  en Allemagne, BBC, France TV.
Elle a publié différents articles sur des thèmes relatifs au documentaire. 
Galerie d’images

Images 1

Images 2

Images 3

Images 4

Images 5

Images 6

Images 7

Images 8

Images 9

Images 10

Images 11

Images 12

Images 13

Images 14

Images 15

Images 16

Images 17

Images 18

Images 19

Images 20

Images 21